ancientsites.eu » Bien-être » Comment savoir si une vertèbre s’est déplacée ?

Le déplacement d’une vertèbre chez une personne peut subvenir à la suite de nombreuses situations. Mais comment peut-on savoir que l’on a une vertèbre déplacée ? Obtenez des éclaircissements dans les lignes qui suivent. 

Le mal de dos 

Le mal de dos est l’un des tout premiers symptômes qui alertent sur le déplacement d’une vertèbre. Il peut être ressenti dans la partie supérieure du dos ou carrément dans le bas du dos. Dans la plupart des cas, les douleurs lombaires sont continues et diffuses. Et lorsque vous ne sentez pas d’amélioration après la prise d’antalgiques, il est mieux que vous preniez un rendez-vous chez votre médecin. Ce dernier pourrait faire une radiographie ou une IRM pour apprécier le mal dont vous souffrez. 

Il peut s’agir d’une hernie discale cervicale ou d’un spondylolisthésis par lyse isthmique. Dans certains cas poussés, l’arthrodèse vertébrale peut exiger une suture de deux vertèbres lombaires ou cervicales. On parle arthrodèse vertébrale. C’est le dernier recours en matière de traitement des discopathies inflammatoires du rachis cervical et lombaire. La chirurgie d’arthrodèse est habituellement recommandée aux personnes âgées qui traînent déjà une arthrose des articulations. 

Vertèbre

Les troubles neurologiques 

Un autre aspect qui alerte sur le déplacement d’une vertèbre reste les troubles neurologiques. En effet, le déplacement d’une vertèbre peut directement agir sur les nerfs avoisinants. Cela peut entraîner une compression de certains nerfs et par conséquent induire des troubles neurologiques. En général, la victime perd les sensibilités de base des membres inférieurs et même supérieurs. Dans certains cas extrêmes, cela peut entraîner une paralysie d’une partie du corps.

L’arthrodèse vertébrale est la thérapie d’urgence exigée pour soulager systématiquement la victime, car lorsque le déplacement d’une vertèbre se manifeste par des troubles neurologiques, les douleurs sont insupportables. Une arthrodèse vertébrale en retard peut également s’avérer plus ou moins inefficace, car laissant toujours la victime avec des séquelles. Il est alors indispensable qu’un diagnostic soit réalisé assez tôt pour apprécier les conséquences du déplacement d’un corps vertébral. 

La névralgie cervico-brachiale 

Le déplacement d’un corps vertébral peut entraîner une névralgie cervico-brachiale, c’est-à-dire des douleurs continues dans les bras. Dans ces cas, il est difficile au patient de faire des mouvements complexes. En général, avec des prises d’antalgiques le patient peut supporter un moment les douleurs. Mais il est nécessaire qu’il fasse une radiographie afin de prendre les mesures appropriées pour corriger ce déplacement de la vertèbre.

Lorsque c’est le disque intervertébral vertébral qui est affecté, il est nécessaire de passer au bloc opératoire. Une chirurgie d’arthrodèse est nécessaire pour rétablir la structure de la colonne vertébrale. L’opération chirurgicale consiste à substituer le disque par une cage d’os synthétiques. Mais le patient doit faire attention à éviter les travaux physiques intenses dès les premiers mois qui suivent l’intervention. Aussi, à défaut d’une névralgie cervico-brachiale, le patient peut laisser paraître une cruralgie prononcée avec une difficulté à marcher. Le traitement reste le même afin de permettre à la victime de retrouver l’usage aisé de ses membres. 

En résumé, le déplacement d’une vertèbre se manifeste généralement par un mal de dos continu et diffus. Parfois, on l’identifie à travers l’apparition des troubles neurologiques ou une névralgie cervico-brachiale. 

 

Comment savoir si une vertèbre s’est déplacée ?