ancientsites.eu » Gastronomie » Les différentes baguettes asiatiques

En Asie, les baguettes sont les couverts traditionnels utilisés pour consommer les aliments. Cependant, la baguette asiatique peut différer selon le pays dans lequel vous vous trouvez. On en distingue principalement trois que sont : la baguette japonaise, celle chinoise et les modèles coréens. Chacun d’eux possède ses propres caractéristiques, que vous découvrirez ici. 

Les baguettes japonaises 

La baguette japonaise est appelée Hashi au Japon. Son existence remonte à plusieurs siècles et l’histoire raconte qu’elle a été rapportée de Chine. La baguette japonaise traditionnelle à l’origine, était utilisée pour partager les offrandes avec les divinités. C’était un objet sacré dans lequel les dieux pouvaient habiter pour communier ensemble avec les vivants autour d’un repas. Dans leur présentation générale, les baguettes japonaises ont une extrémité arrondie et une autre pointue pour saisir la nourriture. Cette dernière leur permet de retirer efficacement les arrêtes de poissons avant la consommation. Pour mieux visualiser, cliquez ici, afin d’avoir un aperçu des différents modèles de baguettes japonaises.

 

Par ailleurs, il faut préciser que de toutes les baguettes asiatiques, celles japonaises sont les plus complexes, que ce soit en terme d’utilisation, de couleur ou de styles. Ainsi, au Japon, vous trouverez des baguettes spéciales pour faire la cuisine et d’autres pour manger pendant les mariages, les funérailles ou qui sont spécifiques à des cérémonies particulières. Dans tous les cas, les baguettes japonaises traditionnelles sont en bois et en plastique. Les couleurs sont très diversifiées et les motifs gravés sur les baguettes peuvent être très originaux. 

Les baguettes chinoises 

L’invention des baguettes a été faite par les Chinois, cinq millénaires en arrière. Les baguettes chinoises sont nettement plus longues que les baguettes japonaises traditionnelles. Pour cause, en Chine, les repas sont partagés ensemble. Les contenants sont donc placés au centre de la table, autour de laquelle tout le monde est installé. Il fallait alors avoir des couverts adaptés, pour parvenir aux plats et arriver à se servir les repas sans difficulté. 

De même, la longueur des baguettes chinoises permet aux utilisateurs d’éviter les brûlures en cuisine. Les baguettes chinoises, contrairement aux baguettes japonaises, sont rectangulaires, épaisses avec un bout arrondi. Elles sont fabriquées le plus souvent en bois et ont des designs assez classiques. 

Les baguettes coréennes 

En Corée, les baguettes sont appelées « jeotgarak » et sont réalisées en métal. L’acier inoxydable et l’argent sont les métaux les plus couramment utilisés. En réalité, au cours du 7ᵉ siècle, les coréens privilégiaient l’argent afin de savoir si un repas était empoisonné. Il faut le préciser, au contact de certaines substances comme l’arsenic, l’argent change de couleur. 

Au fil des années, ce matériau est devenu un signe de noblesse et les baguettes coréennes en argent étaient réservées aux plus nantis. De même, les coréens associent l’utilisation des baguettes avec les cuillères pour manger. C’est aussi dans un souci d’harmonisation qu’ils fabriquent l’ensemble des couverts dans les mêmes matériaux. Enfin, le métal est plus résistant et plus durable que le bois ou le plastique, c’est pourquoi il est préféré en Corée pour la conception des baguettes. Ces dernières sont plus courtes que les baguettes japonaises et chinoises et sont également plus plates.

Les différentes baguettes asiatiques